18 septembre 2011

Quand on a plus rien, il nous reste l'insomnie

Je ne sais jamais comment commencer ce genre de chose. Qu'est ce que je dois dire ou pas dire.

J'ai 20 ans, et j'ai toute la vie devant moi, ça me déprime rien que le fait de le savoir. Si je devrai mourir demain d'une maladie grave je serai heureuse et je remercierai le médecin ainsi que la nature qui m'a fait ça. Je deteste les gens, je déteste les contacts sociaux. Je ne parle que quand il est nécessaire en compagnie d'autre personne. Je méprise le genre humain.

Je ne suis jamais contente de ce que j'ai. Il me faut toujours plus, ou moins, ou rien du tout.
J'aime bien être méchante, je ne peux pas faire autrement parce que la vie a décidée que je ne serai gentille avec personne. Ou du moins très peu de gens
Je souffre énormément de l’intérieur mais la plupart des gens ne le savent pas. J'ai un humour spécial que tout le monde ne comprend pas. Mais c'est mieux ainsi. J'ai très peu d'amis comme ça au moins j'ai très peu de problème. J'ai tendance à être froide quand je parle, et je ne m'en rend pas compte.

J'ai décidé de crée un blog afin de pouvoir me soulager de tout ce que je retiens à l'interieur, et de pouvoir le dire ouvertement. Autre part que Facebook, là ou la mentalité générale ne dépasse pas 12 ans.

Posté par Marla-Singer à 01:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


Commentaires sur Quand on a plus rien, il nous reste l'insomnie

Nouveau commentaire